« On ne vend pas la musique. On la partage. »
Leonard Bernstein


En moins de cinq décennies notre manière de jouir d'œuvres musicales a radicalement changée. L'évolution et la miniaturisation des supports musicaux, l'explosion de l'industrie musicale mondialisée ainsi que le développement à grande échelle de l'internet à participé à dématérialiser l'œuvre culturelle qu'elle devrait représenter sous de nouveaux formats numériques. Ces nouveaux formats et dispositifs ont favorisés une diffusion, un partage et une accumulation à outrance de la musique. Cet état de fait a créé petit à petit un mode d'écoute de la musique axé sur l'individualisme et l'isolement. Écouter de la musique n'est donc plus une activité à part entière mais une occupation de fond pour passer le temps ou s'occuper l'esprit. Il n'existe plus de rapport tangible et hautement sensoriel entre l'auditeur/utilisateur et son produit. De même il n'existe plus de rituel dans la « mise en écoute » ou le partage de l'œuvre musicale. Le dispositif propose un ensemble de modules musicaux uniques offrant des nouvelles solutions aux comportements de partage, de diffusion, d'écoute, de collaboration et de nomadisme.

TANGIPHONIE